Road trip : Nevada, Arizona, Nouveau-Mexique

roadtrip_ etats-Unis_nevada_arizona_nouveaumexique_ copyright_helene_blog_trotter_une

Quel est le point commun entre les canyons de l’Arizona, le Malibu en canette, Walter White, des photos de pieds et la Route 66 ? Au premier abord aucun. Pourtant c’est un parfait aperçu de notre road trip de mai dernier !

Nevada

Nous avons atterri à Las Vegas par 37°c, traversé les machines à sous du hall des arrivées, sauté dans un UBER climatisé et sommes partis à l’assaut du Strip et de ses casinos (plus de détails ici et ici). Vegas je n’en reparle pas, vous allez penser que je vous harcèle sinon 😉 Un mariage, une matinée au bord de la piscine de l’hôtel et un tour dans le désert plus tard, nous voici au Caesar Palace pour récupérer notre voiture de location. C’est parti pour le début du périple !

Arizona : Horseshoe Bend

Arrêts obligatoires et très attendus à Horseshoe Bend et à Antelope Canyon. Le premier est un spot à couper le souffle. On commence par traverser à pied un terrain ensablé pour finalement surplomber les méandres de la rivière Colorado. Aucun garde corps, après nous c’est le vide. La vue est époustouflante. Nous avons photographié un couple d’asiatiques dont la jeune femme était tétanisée par le vertige, puis repris la route. Des centaines de kilomètres au milieu des canyons et de l’immensité des paysages. Des routes tantôt slalomant entre les montagnes, tantôt en ligne droite à perte de vue.

Antelope Canyon

Le deuxième arrêt est moins connu. On tâtonne, on ralentit, on fait demi-tour. Bref, on cherche l’accès qui ne s’encombre ni de panneaux directionnels, ni de publicité. Hormis un petit écriteau juste à l’entrée : « Antelope Canyon » sur lequel on pourrait lire « eh au fait, c’est là ! » Les terres appartiennent aux indiens Navajos. On accède au canyon en pick-up par des pistes ensablées. Les visites sont ultra encadrées. Par groupe, chaperonné par un guide Navajo qui assure la visite. Aucun sac à dos, ni pochette d’appareils photo. Eau de rigueur.  Les groupes se suivent à la queuleuleu, ceux qui entrent, croisent ceux qui sortent. Tout le monde se colle contre les parois pour se laisser passer.  Car le canyon, cette fois-ci, on entre littéralement « dedans » à travers une brèche qui scinde la roche en deux. J’y allais bien sûr avec l’irrésistible envie de faire des photos. Et l’exercice s’avèra plus compliqué que prévu tant la lumière est capricieuse et difficile à capter. Frustration extrême quand j’ai vu le guide briefer les autres visiteurs sur le bon filtre à régler sur leur iphone « Jacques-a-dit : sortez vos iphone », « Jacques-a-dit : photographiez là, là et là »… Rageant !!

Nouveau-Mexique

Un détour ensuite par l’Ouest du Nouveau-Mexique avec un arrêt à Santa Fe et Albuquerque (prononcer « Albou-quer-qui » pour vous la raconter !) Si Santa Fe est complètement imprégnée des codes et de l’architecture mexicaine avec les façades en adobe, les couleurs chatoyantes, les maisons basses de style Pueblo, Albuquerque est une grosse ville américaine sans charme particulier. Mastodonte et très étendue, elle est traversée par des axes routiers en veux-tu en voilà. La curiosité qui me pousse à découvrir les 50 états des Etats-Unis était pourtant ravie de visiter une ville américaine loin des stéréotypes. Rare dans les guides où certaines villes sont photographiées sous toutes les coutures. Albuquerque n’a rien à prouver et se visite sans idées préconçues. Sauf peut-être si, comme nous, on est fan de la série « Breaking Bad » et qu’on décide d’entamer un pèlerinage sur les lieux de tournages (la maison de Walter White se cache dans cet article… saurez-vous la retrouver ?!?)

Y a plus de saison ma bonne dame

Retour en Arizona et soirée frisquette à Flagstaff. Dans un bar une serveuse nous dit « It may be snowing tonight » (« Ils annoncent de la neige cette nuit. ») De la neige ? Au mois de mai ? Pfff ces Américains, ils en font toujours des tonnes !!! Sauf que ça n’a pas traîné. Ni une, ni deux, le lendemain on s’est levés sous la pluie et le temps d’un café chez Starbucks, il neigeait ! Pas deux-trois flocons histoire de. Non, non, une vraie tempête de neige. Celle avec laquelle il faut déneiger le pare-brise, mettre les essuie-glaces à fond les manettes et prier pour que les semi-remorques ne nous envoient pas dans le décor ! La météo : 1 – Nous : 0.

Get your kicks on Route 66

Troisième passage sur la Route 66 pour moi. Retrouver les paysages magiques et les canyons gigantesques. Se faire un café dans un bric-à-brac à souvenirs. Punaiser un billet sur le mur d’une station service. Farfouiller dans des caisses en bois à la recherche d’une plaque d’immatriculation. Croiser des vaches au milieu de la route. Chez nous, elles regardent passer les trains ; ici elles regardent passer les touristes ! Choisir la route comme fil rouge pour traverser l’état et partir à sa découverte.

Road-trip : clap de fin

Fin du road-trip. Retour à Las Vegas. On rend la voiture, on ferme la valise et retour aux machines à sous du hall d’embarquement. Snif. Sauf que cette fois j’ai des Lucky Charms dans ma valise, une bague au doigt et d’incroyables souvenirs dans la tête 🙂

One Reply to “Road trip : Nevada, Arizona, Nouveau-Mexique”

  1. Hello! Je decouvre tout juste ton blog et j’aime beaucoup la presentation de cet article, une jolie facon de presenter un road trip plein d’etapes et de magnifiques paysages completement differents!! Et felicitations pour avoir dit ‘oui’ a Vegas, ce doit etre vraiment fun de se marier la-bas! Ravie de retrouver tous ces endroits que nous avons visite nous en plusieurs voyages, je n’ai pas encore fait d’articles sur chacun d’eux mais si le coeur t’en dit, passe me faire un coucou aussi 🙂 Bises et un bel ete… {pardon pour les accents!}

Laisser un commentaire