Les Etats-Unis et moi… en 6 objets

mes-6-objets-alaune

Aujourd’hui, j’ai décidé de sélectionner 6 objets pour vous parler des Etats-Unis. Deux alternatives s’offraient à moi : vous parler pendant des heures de mon attachement à ce pays ou alors, aller à l’essentiel et choisir quelques uns de mes objets fétiches (et ouiils ne sont pas QUE dans ma valise !) Qu’ils soient revenus avec moi des USA ou qu’ils m’aient donné envie d’y partir, ils traduisent tous mon envie de sauter dans un avion pour découvrir un nouvel état !

1. Le doigt en mousse de supporter

Faut croire que je n’ai pas dû beaucoup évoluer depuis l’époque de F.R.I.E.N.D.S et du doigt en mousse de Joey (je ne citerai pas l’épisode, vous risqueriez de me prendre pour une fan… et vous auriez, mais alors, complètement raison 🙂) Ca m’a toujours fait marrer mais j’ai longtemps su résister à la tentation d’en avoir un. Parce que, disons-le, au rayon des objets encombrants-et-parfaitement-inutiles, il est en tête de liste ! Tentative lors d’un match de base-ball ? « Non merci, suis pas intéressée. » Un autre match de base-ball ? « Non, non, n’insistez pas… euh on peut aller le voir de plus près quand même…? » Et puis cet été, match de basket et là, tout a basculé : « Quoi 6 $ ?! GIVE ME ONE !! GIVE ME ONE !! »

Le meilleur ?! C’est l’état régressif qui suit, en mode « j’ai 4 ans » et l’envie irrépressible de tout montrer avec ce doigt géant ! (oui je sais… lourdeur quand tu nous tiens !) Puis vient le temps du deuxième effet Kiss-cool… Ben oui, à un moment, inévitablement, faut bien le faire rentrer dans sa valise !

mes-6-objets

2. BO, le chien du président

A Washington DC il y a des musées partout et ces musées sont gratuits. Ce qui signifie, au-delà de la richesse des collections et de la facilité pour s’y rendre, que l’on peut entrer et sortir comme on veut. Ajoutez à ça, la multitude de boutiques dans chaque musée et vous obtiendrez un des seuls endroits où l’on peut dire : « cet aprem je vais au Musée National de l’Histoire Américaine », « Ah oui, y’a une expo intéressante ? », « Je sais pas, je vais faire du shopping !!! »

C’est comme ça que j’ai craqué pour… BO ! Oui, oui, un chien en peluche ! Je vous arrête tout de suite, ce n’est pas n’importe quel chien, mais LE chien de la famille Obama !! Aux Etats-Unis, normal, on fabrique la peluche du chien du président et on la vend dans les musées ! Et moi j’ai adoré 🙂

mes-6-objets-3

3. Les céréales Luck Charms

Je suis plutôt « 5 fruits et légumes par jour » ! Mon royaume pour des framboises et des myrtilles ! Pourtant, mon pêché mignon, mon «truc obligatoire», ma madeleine de Proust une fois aux USA ce sont… LES LUCKY CHARMS ! Des céréales mélangées avec de petits marshmallows. C’est chimique à souhait, un vrai tas de sucre et une consistance de polystyrène… oui, mais qu’est-ce-que c’est boooooon 🙂

mes objets 2

4. Ma bague de fiançailles

Sortez les violons, les cœurs et les mouchoirs ! Enfin dans ce cas précis ce serait plutôt la grande roue, le soleil  et la plage (…les mouchoirs aussi c’est vrai !) Elle a traversé l’Atlantique dans sa petite boîte rouge, attendu sagement cachée au fond de la valise jusqu’à faire son apparition le jour de mes 30 ans sur la plage de Coney Island pour la plus belle et la plus parfaite des demandes en mariage… (vite, un mouchoir !)

mes-6-objets-6

5. Marilyn & me

L’icône américaine absolue. On pourrait s’arrêter là… Penser que tout a déjà été dit. Pourtant, s’arrêter à un constat aussi banal reviendrait à passer à côté de tout ce qui la rend passionnante. Mon histoire avec Marilyn remonte au collège ; il y a plus de 16 ans. Par le plus grand des hasards, au détour d’un reportage dans un Paris-Match. Je ne sais plus précisément si c’est elle qui m’a donné le goût des Etats-Unis ou si elle n’a fait que le renforcer mais depuis je n’ai eu de cesse de saisir l’insaisissable. J’ai englouti des livres par dizaines, collectionné des photos, visionné tous ses films… Je suis allée voir son étoile sur le Walk of fame de Hollywood Boulevard, ses empreintes au Grauman’s Chinese Theatre et sa sépulture au cimetière de Westwood Memorial Park à Los Angeles… Passionnée qu’on vous dit !

Ce que j’aime avant tout, ce sont ses paradoxes et sa dualité. La femme incandescente et déterminée ; la gamine perdue et terrorisée. Capricieuse et exigeante ; écorchée vive et incomprise. Sa soif de savoir, ses rôles d’écervelée. Marilyn c’est une carapace mais des pieds d’argile…

mes-6-objets-5

6. Ma collection de t shirt Hollister 

Je vous parle d’un temps où la marque Hollister n’était pas distribuée en France. D’un temps où j’attendais de poser le pied sur le sol américain pour pouvoir y faire un tour. Et d’un temps où je pouvais dire crânement « je l’ai acheté aux Etats-Unis ! » A vrai dire, je ne suis jamais entrée dans une des boutiques françaises, tant cette marque est pour moi liée aux USA. Encore aujourd’hui, à chaque voyage son passage obligé dans un magasin Hollister pour un nouveau T-shirt. Un bon vieux réflexe Pavlovien. Ne cherchons pas plus loin : j’assume !

mes-6-objets-4

Photo « bague de fiançailles » : Valentin ♥

One Reply to “Les Etats-Unis et moi… en 6 objets”

  1. Christophe lefebvre dit : Répondre

    Bonsoir,
    Je salue ton courage et ta détermination d’aller faire des photos (superbes) à l’autre bout du monde.
    Ton talent de photographe n’a d’égal que ton talent rédactionnel.
    C’est un vrai dépaysement et un vrai plaisir de te lire.
    Le ton est jovial, personnel, et vivant.
    C’est vraiment super. J’adore.
    J’ai créé mon blog par analogie de ton désir de partager.

Laisser un commentaire