Los Angeles : le virus du FOMO [loose de voyage #1]

los-angeles_fomo_fearing-of-missing-out_loose_ hollywood_ helene_blog_trotter-une

Voici le premier article de notre nouvelle série consacrée aux looses de voyage. A toutes ces anecdotes qui se cachent derrière une photo au calme apparent, où tout semble parfait. 2008 : premier voyage aux Etats-Unis. Mes économies, le fantasme de toute mon adolescence, le soleil californien ; c’est décidé ce sera l’Ouest américain ! Youpi, hourra, salto arrière ! Je veux tout voir, je DOIS tout voir, ne pas perdre une minute ! FOMO à Los Angeles et course contre la montre : top départ !

Le virus du FOMO

Arrivée sur place c’est le GRAAL. Je suis avide de découvertes, affamée, ultra motivée. L’œil du tigre quoi. Pour couronner le tout, je chope aussi une drôle de maladie. Un virus que les voyageurs appellent FOMO (Fearing of missing out) autrement dit, la peur de rater quelque chose. J’aime bien, c’est exotique ! Je m’attaque à la ville et ses quartiers comme si j’étais une candidate de « La carte aux trésors » (ooooh la référence…) On n’a pas prévu beaucoup de temps sur place et j’ai une quantité de choses à voir annotées sur un carnet.

Marathon sur Hollywood Boulevard

Marcher sur le Walk of Fame, check. Me faire photographier avec des sosies, check. Les empreintes au Grauman’s Chinese Theatrecheck. Vas-y cours, cours, cours !!! Tout juste si je n’entends pas Sylvain Augier m’encourager depuis son hélico. Prochaine étape : l’étoile de Marilyn Monroe au 6774 Hollywood Boulevard… On avance (quand je dis on avance, je veux dire on court) au gré des étoiles : John Lennon non, Mickey Mouse non, Greta Garbo c’est pas ça… bon saaaang…  2500 étoiles et l’heure qui tourne, ça vous fout une de ces pression. Ah ça y est la voilà ! Voir l’étoile de Marilyn Monroe : check.

Hollywood Hills

On repart à toute allure, direction les lettres « HOLLYWOOD ». J’ai l’impression d’être en avance rapide quand je me replonge dans mes souvenirs ! Avant de reprendre la route, nous profitons de la vue que nous offrent les passerelles du Hollywood and Highland, un immense complexe comprenant un centre commercial, un hôtel, des restaurants et activités de loisir. A grand renfort de téléobjectif et de plissage des yeux, nous apercevons enfin les fameuses lettres. Mon cœur chavire ! A moins que ce ne soit le malaise qui me guette après cette course contre la montre au cœur de Los Angeles. Pas le temps de s’arrêter boire un verre, il nous reste encore tant de choses à voir ! Courage bonhomme, on va y arriver. Direction Venice Beach !

Revoir Los Angeles

9 ans après ce voyage, mes souvenirs de Los Angeles ressemblent à un clip sous acide. Une succession d’images, des bribes de quartiers, des flashs dans tous les sens qui gravitent dans ma mémoire. J’ai vu tellement de choses que mon cerveau n’a pas eu le temps de tout classer et de tout garder. Tout est là, sûrement rangé quelque part mais quelque peu en vrac. Conclusion : il va falloir que je retourne à Los Angeles !

Où et quand : Hollywood Boulevard, Los Angeles, Californie 2008

Laisser un commentaire