On the road : Jacques Brel et arrêts pipi !

on the road 4

Si on me demandait de citer deux souvenirs marquants de mon premier road trip entre le Nevada, l’Arizona et l’Utah voilà ce que je répondrai : écouter Jacques Brel au milieu des canyons et des arrêts pipi inattendus ! J’ai commencé la découverte des Etats-Unis par différentes étapes : du voyage organisé, en passant par les séjours à l’échelle d’une grande ville jusqu’au jour où nous nous sommes lancées, avec une de mes copilotes attitrées, dans les fameux road trip ! Quelle émotion le jour du départ ! Pas peu fières au volant de notre voiture sur les routes américaines ! Let’s get on the road baby 😉

on the road_3

On the road again

Pour les Américains, la voiture est un art de vivre. Dans un pays si immensément grand (17 fois la France quand même), les kilomètres ne sont qu’un détail insignifiant et la route fait partie du quotidien. Pour les voyageurs avides de prendre le large, le road-trip est quant à lui une institution. Découvrir le pays de l’intérieur, emprunter la Route 66 et goûter à l’Amérique « profonde ». Le road-trip fait aussi et surtout frémir les voyageurs en quête de liberté. Loin des séjours traditionnels, sans contraintes si ce n’est celles que l’on se fixe : on s’arrête quand on veut, on est maître de son temps.

on the road_13

Jacques Brel au milieu des canyons

Retour sur les routes de l’Arizona. Ca papote, ça rigole (deux filles en voiture quoi !) quand, les kilomètres aidant, le silence se fait. L’immensité ça rend tout chose… Je mets un CD. Même pas peur du paradoxe, je choisis celui de Brel. Sa voix retentit dans le silence de notre voiture. De quoi te tirer la larmichette. A cet instant précis, tu dis que tu as sacrément de la chance… D’être là, au volant de cette voiture. Le ciel bleu et dégagé, la chaleur enveloppante. Nous n’avons pas d’horaire, rien ne nous presse. Nous sommes là, sur une route, quelque part en Arizona. Entre le ciel sans mesure et les canyons à perte de vue. Le moment est incroyable. Inoubliable. Puis fin de la parenthèse, on remet la radio, les One Direction nous ramènent à la réalité ! Bref, j’ai écouté Brel au milieu du désert 🙂

on the road_9

Pause Kodak

Tout au long de la route, on trouve d’anciennes stations service reconverties en arrêts pipi pour les touristes. Elles regorgent d’innombrables souvenirs et gadgets à l’effigie de la Route 66 et une déco surchargée à souhait ! Des murs recouverts de billets punaisés par des voyageurs du monde entier, des mannequins en plastiques (sur un toit ou dans les toilettes des dames c’est selon !), des carcasses de voiture dentelées par la rouille… On oscille entre l’artificiel de la mise en scène et le poids des années laissant ces stations « dans leur jus ». En tous cas, rien n’est laissé au hasard dans ces « bazars organisés » ! Et cela n’enlève rien à la curiosité des lieux.

on the road 5

Arrêts pipi atypiques !

Après plusieurs heures de route, ces stations offrent une pause atypique et hors norme. Avec ce côté indéniablement fun du moment passé entre leurs murs. On se prend à rêver de rallonger notre périple en regardant les plaques d’immatriculation de tous les états au-dessus de la vieille caisse enregistreuse. A imaginer les voyageurs des quatre coins du globe passer par ici avant nous. Puis on remonte dans sa voiture, un magnet de la Route 66 dans la poche et on a la banane 🙂 Il est temps de reprendre la route…

One Reply to “On the road : Jacques Brel et arrêts pipi !”

  1. Brel dans le désert américain c’est pas mal mais perso le souvenir qui m’a le plus marqué c’est Le Petit Bonhomme en Mousse de Patrick Sébastien dans le Grand Canyon. Après tout peu de personne peu se vanter de l’avoir écouter dans ce lieu. En même temps il faut déjà être disons « originale ».

Laisser un commentaire