Savannah la belle endormie

Savannah 0567

Continuons notre petit tour des jolis endroits découverts aux Etats-Unis. Après Charleston et Georgetown, il y en a un autre dont j’avais très envie de vous parler… c’est Savannah (en GEORGIE.) Et de cet ADN commun à ces trois copines-de-classe : hors-du-temps. Chacune à leur façon. 

Savannah est calme et bourgeoise. On retrouve cette atmosphère poétique et légèrement surannée, signe d’une époque révolue dont la ville aurait du mal à se défaire. Les anciens théâtres dans leur jus, les statues lovées dans les parcs, les demeures majestueuses et leurs jardins joliment agencés. Ce n’est pas pour rien que Clint Eastwood y a tourné Minuit dans le jardin du bien et du mal. Tous les guides vous conseilleront de lire le livre qui a inspiré le film avant de partir. Bon, je ne l’ai pas fait… booooouuuuh, vilaine touriste ! Pourtant le décor est parfait. De la mousse espagnole qui dégringole des arbres, jusqu’à l’architecture des maisons coloniales qui bordent les petites places. L’ambiance est teintée de mystère et de romanesque ; elle est cinématographique. Savannah demeure attachée au passé et c’est tant mieux.

Les squares de Savannah

Deux mots pour caractériser Savannah ? Rien de plus facile… Des squares et des fontaines !! La ville compte 21 squares, rien que ça !! Un coup d’œil sur le plan de la ville et on ne peut pas se tromper : une rue, un square, une autre rue, ben… un autre square ! Et là encore, ce qui m’a le plus frappé, c’est la quiétude qui règne. La torpeur bienveillante qui accompagne notre balade. Le soleil qui me lèche la nuque, le chant des oiseaux, le clapotis régulier des fontaines, le ronronnement des voitures et l’agitation de la rue que l’on devine au loin. Etre là, assise sur un banc, là où je voulais être depuis longtemps. Parfaitement bien, enveloppée dans la chaleur et la sérénité de l’endroit. Me rendre compte que tout est aussi beau que dans mon imagination.

Une ville, deux époques

On voyage dans le temps, quand au détour d’une rue, nous tombons sur une remise de diplômes… Des étudiants en toge, des éclats de rire, des selfies en veux-tu, en voilà, des ballons « CONGRATS » (félicitations), des effusions de joie, des talons hauts et des faux ongles (si tu n’as pas de faux ongles, tu n’es pas une real american woman !) Pas de doute, nous voici de retour dans le XXIème siècle !

 

 

2 Replies to “Savannah la belle endormie”

  1. Cela respire la serénnité. Magnifiques photos qui restituent bien l’ambiance locale. Du moins c’est ce que l’on ressent.

  2. J’adore la pancarte. Rétro à souhait.

Laisser un commentaire