Le vieux Sud sous le déluge [loose de voyage #3]

vieux_sud_deluge_loose_voyage_helene-blob-trotter-1

Les plantations les plus belles et les plus connues se trouvent en Louisiane mais c’est sur la côte Est, dans les environs de Charleston et de Savannah, que nous avons découvert la Magnolia Plantation and Gardens. Faire un bond au temps du Sud, des esclaves et de l’Amérique coloniale. Nous sommes plus qu’impatients de découvrir la plantation fondée en 1680 qui renferme un immense jardin botanique, les vestiges d’un village d’esclaves (une école minuscule, un cimetière, plusieurs cases…) et l’Audubon Swamp Garden un marécage à la faune et la flore incroyable. Mais c’était sans compter la pluie…

La pluie : plaie du voyageur !

Oui mais voilà tout ne s’est pas exactement passé comme prévu… Plus nous avancions vers Magnolia, plus le ciel s’assombrissait. On a commencé par l’approche optimiste « tant qu’il n’y a pas de pluie c’est bon ! » Puis il a commencé à pleuvoir. « Ca va passer, c’est qu’une averse ! » Mais c’était pas une averse… ! Notre feuille de route ne nous permettait pas de rester une journée de plus à Charleston, c’était maintenant ou jamais. Alors en dernier recours on s’est convaincus de notre capacité à maîtriser le temps « vu l’heure, le sens du vent et la chanson qui passe à la radio, il fera beau quand on arrivera c’est sûr. » La pluie… Arf, la variable qui peut ruiner en un claquement de doigt les heures de préparatifs d’avant le départ ! Et le fait est qu’on ne peut pas lutter.

Magnolia Plantation

Même pas peur. Trop près du but. Nous avons quand même visités la Magnolia Plantation. Et le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas été dérangés par le monde ! Nous avons commencé par l’Audubon Swamp Garden. Des pilotis au milieu d’un immense marécage. Des lianes, de la mousse espagnole qui dégringole des arbres, de la végétation foisonnante… L’endroit est magnifique. La balade se faufile au milieu des anciennes cases et des arbres centenaires. Quand la couleur du ciel est passée de grise à noire on a compris que la fin de la visite allait être compliquée !

Détrempés par  la pluie

La pluie qui se déchaîne, les sentiers qui dégorgent d’eau et de boue, l’orage qui craque et qui se rapproche de plus en plus. Et nous, au milieu de tout ça, avec nos K-way détrempés et nos parapluies malmenés par le vent en train de lire le Routard !!! La boue grasse qui glisse sous les chaussures et l’eau qui s’infiltre partout. Et quand je dis partout, c’est PARTOUT ! La moindre épaisseur de vêtement, les objectifs de l’appareil photo, l’intérieur du portefeuille au fond du sac à dos… Nous y avons laissé une paire de chaussures qui n’a pas survécu à cette expérience aquatique. Nous pensons bien à elle 🙂

Le Sud une ambiance solennelle

Ok, présenté c’est un beau plan loose ! Mais contre toute attente la visite a pris une toute autre allure. Au-delà du surréalisme du moment, l’ambiance est devenue solennelle. Le silence assourdissant. On entend que l’orage qui se déchaîne et la pluie cinglante. Un cimetière de fortune avec les pierres tombales altérées par le temps. Symboles des esclaves qui ont fait vivre cette plantation. Finalement notre visite n’aura pas dépassée l’Audubon Swamp Garden, nous avons dû nous replier jusqu’à la fin de la tempête ! Un fiasco qui restera malgré tout parmi les grands moments de notre voyage !

Où et quand : Magnolia Plantation, Charleston, Caroline du Sud, 2015

Laisser un commentaire