Comment Washington m’a fait aimer les musées !

washington michelle obama

Washington est une ville qui m’a surprise. J’avais du mal à imaginer précisément ce que j’allais y trouver tant nous sommes bercés au quotidien par ses lieux emblématiques : Maison Blanche, Capitole et consorts. Séries, cinéma, littérature, ils sont presque devenus « familiers » au mieux, « décors en carton pâte » au pire. Je n’attendais donc rien en particulier de Washington et pourtant elle m’a complètement séduite. Et c’est justement pour cette raison que je vais laisser de côté le Lincoln Memorial et autre Pentagone pour vous parler de mon expérience washingtonienne et vous donner un -petit- aperçu de ce qui vous y attend !

On pourrait voir Washington DC (District of Columbia de son petit nom) comme la ville américaine par excellence (d’excellence pourrions-nous même dire) quand finalement c’est peut-être une des plus atypiques. Imaginez une ville dédiée à la culture, regorgeant de musées, de mémoriaux (dire qu’ils sont nombreux serait un euphémisme), de collections renversantes… Il y en a pour tous les goûts !

Une ville qui respire

Bien que voisine, la ville n’a pas l’aspect « oppressant » de New-York qui  est en permanence dans le go, go, go et cernée de buildings tous plus hauts les uns que les autres. Ici pas de gratte-ciel. Que dalle. Zéro. Nada. Les bâtiments ne doivent pas dépasser la hauteur du Capitole ou du Washington Monument (obélisque). Naaaan, en fait ça c’est pour la petite histoire, le truc qu’on trouve dans les guides, l’anecdote qui permet de briller en soirée. Parce que la réalité est juste… cartésienne (en d’autres termes : carrément barbante !) puisque c’est une loi qui limite la hauteur des bâtiments à la largeur de la rue adjacente plus 20 pieds (6,1 mètres)… Allez essayer de vous la raconter avec ça maintenant !

Washington : la culture vous va si bien

Capitale du pays, la ville met un point d’honneur à promouvoir la culture et en faciliter l’accès. Pour cette raison et afin de lever toute contrainte financière, tous les musées sont gratuits le long du Mall (avenue qui s’étend du Washington Monument jusqu’au Capitole.) Oui. Tous. Et des musées dieu sait qu’il y en a : le Musée de l’Air et de l’Espace, le Musée National de l’Histoire Américaine, le Musée National d’Histoire Naturelle, le Musée National des Amérindiens, la Galerie Nationale d’Art, le Musée National de l’Histoire Américaine et j’en passe…

Maître mot : « grandeur nature »

Que les choses soient claires, les Américains voient les choses en grand et les musées ne dérogent pas à cette règle. Compter 3 à 4 heures pour les visiter quelque peu en détail. Il y en a tellement des musées, qu’on a envie de tous les découvrir. C’est comme ça qu’un intérêt soudain pour l’aérospatial est né chez moi, me faisant entrer dans le National Air and Space Museum (Musée de l’Air et de l’Espace.) Qui serait, paraît-il, le musée le plus visité au monde. A priori, je ne suis pas la cliente idéale mais là, bim, un Airbus grandeur nature au milieu d’un des halls, le Spirit of St Louis (premier avion à traverser l’Atlantique en solitaire) suspendu au-dessus de nous, les capsules spatiales Mercury et Gemini un peu plus loin, des fusées en veux-tu en voilà… Impressionnant je ne vous le cache pas. Surtout que nous n’en sommes qu’au début de la visite !

Tout aussi impressionnant, mais là je vous préviens je m’éloigne carrément du sujet, c’est le fast-food situé au rez-de-chaussée et qui compte pas moins d’une vingtaine de comptoirs. Les caisses et les files d’attente ne désemplissent jamais et pourtant on ne poireaute pas plus que ça avant d’être servi… Moi c’est ce que j’appelle « le détail qui  tue » !! Y’a pas à dire, ils sont forts ces Américains !

Pour le Botanic Garden Conservatory (Jardin botanique) je dois dire que sur ce coup je n’ai pas été très inspirée ! L’intérieur est somptueux, les fleurs, la variété des espèces, les bassins… mais la chaleur étouffante des serres, ajoutée à un mois de juin 2011 caniculaire ;  il a fait, comment dire,… chaud ! Trèèèès chaud !

Une chose est sûre, Washington vaut vraiment le détour. Si vous aimez l’Histoire (américaine cela va sans dire ;-)) l’art et la culture : cette ville est faite pour vous.

Laisser un commentaire